Charges du mariage et achat immobilier

Un coupe se marie sous le régime de la séparations de biens.
Les époux incluent dans leur contrat, une clause de présomption d’exécution quotidienne de l’obligation de contribuer aux charges du mariage.
Après leur union, ils acquièrent, en indivision, un bien immobilier en tant que résidence principale.
Pour le financement, Madame verse une somme de plus de 100000€.
Quelques années plus tard, le couple divorce. Madame souhaite que cette somme soit retenue comme créance.
la Cour d’Appel rejette sa demande estimant que cette dépense intervient dans le cadre de l’obligation de contribuer aux charges du mariage.
La cour de Cassation censure cette décision rappelant que « sauf convention contraire des époux, l’apport en capital de fonds personnels, effectué par un époux séparé de biens pour financer la part de son conjoint lors de l’acquisition d’un bien indivis affecté à l’usage familial, ne participe pas de l’exécution de son obligation de contribuer aux charges du mariage ».
Cour de Cassation 1ère Chambre Civile 17 mars 2021 n° 19-21.463